top of page

Le réconfort d'un câlin


Câlin spontanné et désintéressé de deux jeunes enfants
Il n'y a pas plus tendre et réconfortant qu'un câlin.

Saviez-vous que seulement 7 minutes de câlin par jour suffisent pour se sentir heureux ?

Et comme le 21 janvier est la Journée Internationale du Câlin, je vous en dis plus sur ce petit geste à l’apparente banalité.

 

A l'origine

Issu d’un mouvement lancé en 1986 aux États Unis par le révérend Kevin Zaborney qui souhaitait soutenir le moral de ses ouailles, le « Hug Day » a ensuite été rendu populaire avec le "Hug Free" en Australie grâce à Juan Mann qui, en 2004, eu l'idée de proposer des câlins gratuits dans la rue. Cette initiative connaîtra un certain succès et la célébration de cette journée du 21 janvier sera ensuite adoptée par d'autres pays.

 

En cause la déprime hivernale

La diminution de l'ensoleillement dès l'automne puis en hiver entraîne une déprime hivernale plus ou moins prononcée selon les individus. La frénésie des fêtes de fin d'année s'est estompée et la Saint Valentin est encore loin. C'est pourquoi la journée des câlins rappelle qu'un geste si anodin est un véritable réconfort pour notre équilibre émotionnel.


Physionomie d’un câlin

Simple mais puissant, le câlin exprime l’affection, le soutien et la joie. De ce fait, il créer du lien et permet de partager des émotions mais aussi de se sentir apaisé ou rassuré.

Cerise sur le gâteau, le câlin libérant de l’ocytocine, considérée comme l’hormone du bonheur, il réduit le stress, l’anxiété et favorise l’empathie comme la confiance. Le câlin est donc essentiel à notre santé.


Un contact émotionnel

Nous sommes tous dotés de cette capacité naturelle à donner et à recevoir des câlins.

Mais dans notre société et en dehors de notre sphère familiale, le câlin est souvent ignoré par peur du contact, particulièrement depuis l'épidémie de COVID. Nous lui préférons d’autres formes plus virtuelles au risque d'oublier la nécessité d'être en lien dans la vraie vie.

Cependant, rappelons-nous qu'être aimé et regardé, compris et soutenu, sentir notre valeur aux yeux des autres sont autant de besoins qui demandent toujours à être comblés.

 

Alors même si un jour particulier lui est dédié, n'oublions pas que le câlin se donne et se reçoit tout au long de l'année. C’est un cadeau que nous faisons aux autres ainsi qu'à nous-même, tant qu'il est consenti, accepté et spontané.


Bons câlins et à bientôt !


Vous appréciez cet article ou souhaitez me poser une question ?

Laissez-moi un commentaire, j'y répondrai avec plaisir.

Posts récents

Voir tout

Comentarios

Obtuvo 0 de 5 estrellas.
Aún no hay calificaciones

Agrega una calificación
bottom of page